Retour

Liège : abattage des arbres suspendu sur le site « Cokerill II »

Non classifié(e)

Le 2 avril dernier, la société SPAQuE, avec la participation de la Ville de Liège, conviait les riverains du site « Cockerill II Liège » à une séance d’information sur le site et sur le déroulement des travaux de réhabilitation. L’occasion pour ces habitants d’exprimer leur avis et d’être entendus.

D’une superficie d’environ 7,1 hectares, le site « Cockerill II Liège-Sclessin » est localisé sur le territoire de la Ville de Liège, dans le prolongement du « Terril du Horloz » et du site de « Chimeuse ». Il constitue un des 37 sites que SPAQuE réhabilite prioritairement dans le cadre du Plan Marshall.

L’endroit a appartenu à la société Cockerill de 1960 à 1990. S’il n’a jamais fait l’objet d’activité industrielle, une partie du terrain a été remblayée au moyen de déchets sidérurgiques avant d’être recouverte de terre et ensemencée.

La société SPAQuE a lancé la première phase de réhabilitation du site le 30 mars 2009. Les terres polluées sont excavées et vont être remplacées par des terres propres. La durée du chantier est estimée à 60 jours ouvrables. Les travaux devraient donc être achevés dans le courant du mois de juin. Au cours de cette réunion, les riverains présents s’étaient émus du contenu du projet d’affectation d’une partie de ce site qui appartient à la Ville de Liège. Ce projet prévoit l’abattage des arbres se trouvant sur cette partie du terrain afin d’y construire deux hangars. C’est donc à la demande de la Ville de Liège que cet abattage a été programmé sans qu’il entre dans la réhabilitation environnementale du site entamée par SPAQuE. A la suite de cette réunion d’information, la Ville de Liège a demandé à SPAQuE de « suspendre la décision d’abattage des arbres », le temps que ses « collaborateurs revoient le projet avec le service d’urbanisme ».

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège

Service de la communication externe et des relations avec la presse
0494/57.94.18