Boch Keramis

  • Nom du site : Boch Keramis
  • Autre(s) nom(s) : Royal Boch
  • Adresse : rue des Forgerons
  • Code postal : 7100
  • Province : Hainaut
  • Superficie totale 99.600 m²
  • Financement : Fonds européens Feder

Historique

La partie sud du site a accueilli, dès 1844, les premières activités de l’entreprise Boch Keramis spécialisée dans la production de vaisselle.

La partie centrale a accueilli à la fin du XIXe siècle et jusqu’au début du XXe siècle une fabrique de verre plat, ensuite cette partie a servi aux activités de la faïencerie.

La partie nord a accueilli, également entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, un laminoir à tôle et, au début des années 1970, l’entreprise y a construit de nouveaux halls industriels pour son département de production de produits sanitaires.

Pour les riverains

Vous êtes riverain et vous avez des questions sur ce projet ? Notre équipe est à votre écoute.
FAQ

Contact

SPAQUE sa
Avenue Maurice Destenay, 13
4000 LIEGE
Belgique
Tel : +32 42 20 94 11
Fax : +32 42 21 40 43

L'intervention SPAQUE

Le site est réhabilité.

Avril – mai 2015 :

Réhabilitation des sols situés sous la voirie utilisée par l’IPW lors de la rénovation des fours bouteilles.

2013-2014 :

Phase 4 des travaux de réhabilitation en zone B consistant :

  • en la déconstruction partielle des bâtiments,
  • en l’excavation et l’évacuation des terres polluées vers des centres de traitement agréés.

Phase 3 des travaux de réhabilitation consistant en l’évacuation d’andains pollués situés sur la zone C

2012 :

Phase 2 des travaux de réhabilitation en zone A consistant :

  • en l’excavation et l’évacuation des terres polluées vers des centres de traitement ou d’élimination agréés,
  • en la réalisation d’analyses, en fin d’excavation, de la qualité des sols en fond de fouille et en parois,
  • au pompage des eaux de la nappe, au suivi analytique et au traitement éventuel de ces eaux en cours de travaux.

2010-2011 :

Deuxième étape de la phase 1 de réhabilitation des sols comprenant :

  • l’excavation, l’évacuation et l’élimination contrôlée (vers des centres de traitement ou d’élimination agréés) des terres polluées identifiées sur le site,
  • la réalisation d’analyses, en fin d’excavation, de la qualité des sols en fond de fouille et en parois,
  • le pompage des eaux de la nappe superficielle, le suivi analytique et le traitement éventuel de ces eaux en cours de travaux.

Février 2010 :

Lignes directrices de réhabilitation.

Juin 2009 :

Nouvelle campagne d’étude de caractérisation des sols nécessaire à la réhabilitation du site.

Février 2009

La première étape de la phase 1 des travaux de réhabilitation a consisté exclusivement à assurer la déconstruction sélective de tous les bâtiments et structures encore présents et à l’abandon sur le site.

Mai 2008 :

Surveillance environnementale (contrôle analytique des eaux souterraines).

2006 :

Etude de caractérisation et étude préliminaire des risques.

2000-2004 :

Etude d’orientation.

Gestion des sols pollués

L’évolution du projet

Suivez l’évolution du projet sur notre page Facebook.

Découvrez l’évolution du projet

Ht4106 001 2015.06.16 68

Localisation

Le site « Boch Keramis » est situé à l’entrée ouest de l’agglomération, en face de la gare de La Louvière-Centre. L’accès au site se fait, d’une part, depuis le boulevard des Droits de l’Homme et, d’autre part, depuis la rue Sylvain Guyaux.

Etat du site

Avant les travaux de réhabilitation, le site était bâti encore à plus de 50 % de sa superficie.

Le site englobait alors les entités suivantes (du nord au sud et d’ouest en est) :

  • un îlot situé sur l’extrémité nord du site comprenant un ensemble d’anciennes maisons ouvrières, deux surfaces commerciales, ainsi qu’un espace autrefois lié aux activités ferroviaires (point de vente de charbon et pétrole) et aménagé depuis par le SPW en voirie / rond-point engazonné,
  • un ensemble de halls industriels correspondant à l’ancien siège d’activité de l’entreprise Novoboch (production orientée vers le sanitaire), racheté et occupé partiellement de 1999 à 2008 par la SA Gery International,
  • un ensemble de bâtiments industriels situé à front du boulevard des Droits de l’Homme, encore exploité par la Manufacture Royal Boch pour la production de faïences,
  • une zone rachetée par la sprl SPCV englobant l’ancien siège administratif de l’entreprise Boch et d’anciens halls industriels, tous démolis depuis, en vue d’y construire un complexe cinématographique,
  • un ensemble de deux nouveaux immeubles à appartements avec rez-de-chaussée commercial construit sur un terrain autrefois occupé par l’entreprise Boch et remis à disposition dans le cadre d’une opération de rénovation réalisée par l’IDEA,
  • un ensemble bâti affecté à du logement, des services administratifs et culturels et un parking.

Polluants avant réhabilitation

Dans les remblais :

  • Métaux lourds (plomb et arsenic),
  • hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),
  • huiles minérales.

Dans les eaux souterraines :

  • Arsenic.
Boch Keramis

Projet de développement économique

Le site est repris en :

  • zone d’activités économiques industrielles,
  • zone d’habitat,
  • zone de services publics et d’équipements communautaires,
  • zone d’activités économiques mixtes.

Le projet « La Strada », développé par le promoteur privé Wilhelm & Co, prévoit la création d’un nouveau centre-ville avec des commerces, des appartements, des bureaux, un cluster d’entreprises, des parkings, etc.

La Ville de La Louvière envisage l’aménagement d’un parc urbain.

L’Institut du patrimoine wallon (IPW) a construit un musée de la céramique.