Ht1509 011 2010.10.21 21

Le projet européen NWE - REGENERATIS

Développé dans le cadre du programme européen Interreg Europe du Nord-Ouest, en collaboration avec des partenaires publics et privés belges, allemands, français et britanniques, NWE – REGENERATIS (REGENERATIon et Réhabilitation de sites post-métallurgiques par la récupération de ressources) concerne la récupération des matériaux et métaux sur les anciens sites sidérurgiques favorisant ainsi la diminution de leurs coûts de réhabilitation. Son but final est la conception et la mise en place d’un nouveau modèle économique, facile à mettre en application par les sociétés privées et publiques, permettant la réintégration de matières premières et de terrains dans l’économie régionale. SPAQUE est le chef de file de ce projet.

Cokerieanderlues2007(10)

Concrètement, le projet NWE – REGENERATIS consiste en :

  • l’élaboration d’une structure commune d’inventaire des anciens dépôts métallurgiques orientée ressources, sur base des inventaires existants dans les pays de l’Europe du Nord-Ouest,
  • le couplage innovant des méthodes d’analyse historique et géophysique d’investigation des sites métallurgiques pour la collecte des données manquantes, afin d’optimiser les coûts des études d’investigation des sols et de réduire leur durée de réalisation,
  • le développement d’un outil open-source 4D SMART (SMARTIX) sur base d’un algorithme d’intelligence artificielle,
  • une phase de démonstration des procédés de récupération de matières via des tests-pilotes et des travaux à grande échelle, sur différents sites, dont au moins un site wallon.

Les résultats seront testés sur trois sites pilotes situés à Teeside au Royaume-Uni, Pompey en France et La Louvière en Belgique.

De nombreux partenaires européens

Belgique

Le Service de Géophysique appliquée au sein du Département ARGENCO de l’Université de Liège, le CTP – Centre Technologique International de la Terre et de la Pierre, le bureau d’études ATRASOL, DUFERCO, la société publique OVAM et SPAQUE

France

Le BRGM – Bureau de Recherches Géologiques et Minières, la société privée d’ingénierie IXSANE, l’association YNCREA et le pôle de compétitivité pour le recyclage TEAM 2

Royaume-Uni

Le centre de recherches public MPI – Materials Processing Institute et l’Université de Cranfield

Allemagne

L’Université de Cologne et l’organisme public en charge de la gestion des déchets BAV

Au total, 35 organismes publics et privés de toute l’Europe ont rejoint le projet en tant qu’observateurs. L’administration wallonne (Direction de l’Aménagement des sols) et Bruxelles Environnement (Région de Bruxelles-Capitale) ont donné leur accord pour rejoindre le projet en tant que membres du Comité de suivi (Advisory Board).

Pour la première fois, les principaux acteurs publics (OVAM, Bruxelles Environnement et SPAQUE) dans le domaine de l’assainissement des friches industrielles issus des trois Régions belges (Flandre, Bruxelles et Wallonie) sont réunis dans le cadre d’un même projet européen.

NWE - REGENERATIS en chiffres

Carcoke2001(1)

Pour plus d’informations :

Logo Nwe Regeneratis Cmyk

Soutien V Fr

Nos autres projets

D'autres projets sont développés par SPAQUE. N'hésitez pas à les consulter.