Retour

SPAQuE : 86 friches industrielles en cours de réhabilitation à travers toute la Wallonie

Non classifié(e)

Depuis 2001, SPAQuE est chargée par le gouvernement wallon de la réhabilitation de friches industrielles polluées en Wallonie. Aujourd’hui, dans le cadre des Plan Marshall et Plan Marshall 2.vert, des fonds européens FEDER et de son contrat de gestion, elle gère la réhabilitation de pas moins de 86 friches industrielles réparties à travers toute la Région wallonne. Les sites financés par le programme Convergence-FEDER (Programmation 2007-2013) seront terminés dans les délais, soit fin de cette année.

La réhabilitation d’une friche industrielle polluée (généralement « très » polluée lorsqu’il s’agit des réhabilitations menées par SPAQuE) est un processus rigoureux et, souvent, long. Ce processus enchaîne de nombreuses étapes s’échelonnant, la plupart du temps, sur plusieurs années. Pour l’essentiel, il démarre avec l’inventaire des sites potentiellement pollués en Wallonie (la base de données de SPAQuE en recense aujourd’hui quelque 6000) suivi du bilan historique, des investigations des sols (études d’orientation, de caractérisation et volumétrie), des études des faisabilités économique, technique et urbanistique, des études des risques et, pour terminer, des travaux de réhabilitation et de construction.

2014 est une année cruciale pour les sites financés grâce aux Fonds européens FEDER, puisque ceux dépendant du programme Convergence doivent absolument être terminés pour la fin de cette année. Dans ce cadre, SPAQuE peut d’ores et déjà annoncer que, sur les 15 sites dont la réhabilitation est conjointement financée par FEDER et la Wallonie, 13 seront terminés au 31 décembre de cette année. S’agissant des deux derniers, ils sont situés en province de Liège (« Cuivre et Zinc » à Chênée et « Cour aux marchandises SNCB » à Bressoux) et émargent au programme Compétitivité qui, lui, se termine en 2015. Ici aussi, les délais imposés par l’Europe seront respectés par SPAQuE.

En ce qui concerne le Plan Marshall, sur 29 sites concernés, 18 seront achevés fin de cette année. Sur les 11 autres, les chantiers de réhabilitation sont largement entamés à l’exception notable des sites « Cokerie d’Anderlues » à Anderlues, où des recours administratifs empêchent l’accès au site, « Goudronnerie Robert » à Charleroi et Fleurus où l’accès du site est interdit à SPAQuE en dehors d’une parcelle lui appartenant, et « Verrerie de la Discipline » à Charleroi, où l’acquisition d’une partie du site est programmée.

Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, le gouvernement a confié à SPAQuE la réhabilitation de 30 sites. L’un d’eux est terminé (« La Martinoire » à Mouscron) et, sur 5 autres, les chantiers de réhabilitation seront largement entamés fin de cette année. Pour les 24 autres sites émargeant au Plan Marshall 2.vert, les investigations des sols sont entamées, voire terminées et pour certains de ces derniers l’études des faisabilités économique, tehcnique et urbanistique sont également achevées.

Enfin, dans le cadre de son contrat de gestion, SPAQuE entamera cette année la réhabilitation d’une décharge et mettra un terme à la réhabilitation d’une partie du site de l’ancien aérodrome militaire de Bierset sur lequel l’Aéroport de Liège va poursuivre son extension.

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège
Service de la communication externe et des relations avec la presse

0494/57.94.18