Retour

Seraing : investigations des sols et des eaux sur le site « Cristalleries du Val Saint-Lambert »

Non classifié(e)

La société SPAQuE a réalisé une étude de caractérisation sur le site « Cristalleries du Val Saint-Lambert » localisé sur le territoire de la Ville de Seraing.

L’entièreté du site (périmètre bilan historique) a une superficie d’environ 25 hectares, mais l’étude de caractérisation ont porté uniquement sur la zone située au sud du site (4,3 hectares), entourant le bâtiment où les activités de cristalleries sont encore exercées, mais ne comprenant toutefois pas ce bâtiment. Voici, en résumé, le résultat de ces investigations.

Les verreries et cristalleries du Val Saint-Lambert ont fabriqué pratiquement toutes les variétés de produits en verre, tant d’usage domestique qu’industriel. Or l’activité de verrerie et cristallerie est catégorisée « présomption de risque très élevé » en matière de risque de pollution des sols. Les polluants possibles sont principalement les métaux lourds (en particulier le plomb, qui entre dans la composition du cristal), divers acides et les hydrocarbures (fuel).

Lors des investigations, des contaminations en métaux lourds, huiles minérales et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ont été mises en évidence au niveau des remblais, principalement sur la partie du site où ont été exercées et sont toujours exercées les activités de cristallerie. Des concentrations importantes en plomb ont notamment été observées en surface, autour des bâtiments encore en activité.

Le sol naturel sous les remblais apparaît également contaminé en deux endroits par des hydrocarbures (huiles minérales et hydrocarbures aromatiques polycycliques – HAP), ceci étant probablement à mettre en relation avec le stockage et l’utilisation de mazout pour les fours de cuisson des produits. La contamination atteint les eaux souterraines présentes au droit d’un de ces noyaux.