Retour

Partage de savoir-faire sur la gestion des déchets

Non classifié(e)

Fin octobre, la société SPAQuE a été invitée à participer à un échange de bonnes pratiques en matière de gestion, de tri et de traitement de déchets. Un programme mis sur pied grâce à l’accord de coopération conclu entre la Région wallonne et la Pologne, coordonné par l’organisame Wallonie Bruxelles International et assuré par la Chambre de commerce Wallonie-Pologne.

C’est en ce mois d’octobre que se tenait l’échange de bonnes pratiques entre les organismes wallons et polonais chargés de la gestion, du tri et du traitement des déchets. A cette occasion, une délégation d’experts polonais a été reçue, le 18 octobre 2010, chez SPAQuE, par le service commercial et celui de la maintenance des sites réhabilités. Objet de la rencontre : la problématique de la gestion des décharges et des sols pollués ainsi que l’expérience acquise en ces matières par la société SPAQuE.

Une partie de cet échange s’est déroulée sur la décharge d’Anton. Outre l’exposé technique des étapes de réhabilitation successives mises en œuvre sur ce site à partir de 1992 et jusqu’en 2001, ce fut l’occasion de visiter les installations de cogénération servant à la valorisation du biogaz depuis maintenant dix ans.

La délégation s’est, par ailleurs, rendue sur le site d’une filiale de SPAQuE spécialisée dans le traitement de déchets électriques et électroniques : Recydel à Wandre. Cette société prend en charge des déchets d’équipements électriques, électroniques et de réfrigération en provenance de l’activité industrielle et de l’activité usuelle des ménages. Plus particulièrement, elle réalise le démantèlement, le broyage et le traitement de ce matériel en fin de vie.

A Anton, 1 million de m³ de déchets alimentent des infrastructures locales en chaleur et en électricité

La décharge d’Anton, exploitée de 1981 à 1985 pour le dépôt de déchets ménagers, a été désignée par la Région wallonne parmi les sites à réhabiliter de manière prioritaire, en 1992, alors qu’elle était à l’origine d’importants problèmes de pollution.

SPAQuE entame sa réhabilitation en 1993. Les travaux sont organisés par étape. Le site est d’abord sécurisé. Il s’agit ensuite de concevoir et d’installer des réseaux de drainage et de pompage du biogaz, libéré par les déchets en décomposition, et des liquides pollués s’échappant alors du massif des déchets (lixiviats). Grâce à l’installation d’une torchère, en 1993, et d’un module de cogénération, en 1999, ce biogaz est non seulement traité mais surtout valorisé puisqu’il permet de produire de l’électricité et de la chaleur. Toujours à l’heure actuelle, l’électricité produite alimente les installations présentes sur le site ainsi que le réseau de distribution public, tandis que la chaleur est réutilisée par le Centre orthopédagogique Saint-Lambert. La station d’épuration, installée sur le site, assure le traitement des lixiviats.

Une fiche d’information sur la réhabilitation de la décharge d’Anton est disponible. Vous pouvez en faire la demande par le biais du formulaire destiné à cet effet :

Pour tout renseignement complémentaire :
Caroline Lhoest

Service de la communication externe et des relations avec la presse