Retour

Dour : bilan historique du site « Les Câbleries »

Non classifié(e)

SPAQuE a finalisé, en septembre 2010, le bilan historique des activités de la friche industrielle « Les Câbleries » située à Dour.

Ce bilan historique, qui constitue la seconde étape de la chaîne des valeurs de SPAQuE, permettra de cerner les principaux risques potentiels de contaminations, compte tenu des activités passées, et ce du terrain vierge jusqu’à aujourd’hui.

Le bilan historique en bref :

Le site « Les Câbleries » a connu une activité assez intense entre 1845 et 1989. Il s’est fortement développé après 1926. L’activité s’est concentrée autour de deux produits distincts : les cordes et câbles de traction et les câbles électriques.

L’outillage était constitué principalement de tréfileries de cuivre, de zones de décapage, de fours de traitement thermique, de fours d’étamage, de zones de préparation du caoutchouc et des matières plastiques pour l’isolation ainsi que de réservoirs d’hydrocarbure (100.000 litres).

Après 1989, les bâtiments industriels ont été occupés par diverses activités : fabrication de savons et de détergents, garage automobile, atelier de construction mécanique.

Depuis le début des années 2000, une grande partie du site est transformée en un vaste dépôt de déchets plastiques et autres pour lequel le propriétaire (Covadec) ne possède pas d’autorisation.

Ce site, visité par SPAQuE en juin 2010, a fait l’objet d’une description de terrain et de recherches auprès des diverses autorités administratives régionale, provinciale et fédérale. Des témoignages et des documents privés ont aussi été exploités afin de compléter les documents publics.

Les investigations historiques ont identifié plusieurs sources potentielles de pollution qu’il conviendrait d’investiguer par prélèvements et analyses.