Retour

Développement durable : SPAQuE est validée EMAS

Non classifié(e)

Le Comité de certification EMAS (Eco Management Audit Scheme) a transmis à la société SPAQuE sa « déclaration de validation ».

Celle-ci tient en deux points :

  • La politique, le programme, le système de management, l’analyse environnementale ainsi que la déclaration environnementale de SPAQuE répondent aux exigences EMAS,
  • Les données et l’information de la déclaration environnementale de SPAQuE sont fiables et couvrent d’une manière efficace toutes les questions environnementales significatives pour l’entreprise.

En 2003, SPAQuE s’est inscrite dans une démarche de management de la qualité et de l’environnement conformément aux normes ISO 9001 et ISO 14001. Deux ans plus tard, en 2005, l’ensemble des activités de SPAQuE a été intégré dans une nouvelle démarche environnementale selon le règlement européen EMAS 761/2001.

Ce système de management de l’environnement couvre l’ensemble des activités de la société SPAQuE et a pour objectif de permettre d’associer finalité économique, efficience du travail effectué et respect de l’environnement.

Dans cet objectif, SPAQuE responsabilise, sensibilise et informe régulièrement l’ensemble de son personnel de manière à améliorer le comportement environnemental de chacun de ses membres. Elle privilégie les sous-traitants démontrant une réelle volonté de rechercher, en permanence, une réduction de l’impact de leurs activités sur l’environnement. Enfin, elle veille, de manière continue, à l’ensemble des performances environnementales.

Par ailleurs, chaque année, la société SPAQuE définit, lors de sa « revue de direction », des objectifs spécifiques – à plus ou moins long terme – liés à l’impact direct de ses activités sur l’environnement. Parmi ces objectifs figurent :

  • la valorisation des gisements de biogaz économiquement exploitables dans les anciennes décharges,
  • la réduction du nombre d’accidents environnementaux par chantier (la moyenne actuelle est de 1,66, soit trois fois moins que l’objectif défini),
  • le recyclage et la valorisation des matériaux sur les chantiers de réhabilitation (aujourd’hui 91,23 % de ces matériaux sont recyclés ou valorisés).

L’activité de bureau est également concernée par cette politique environnementale. Tous les objectifs définis dans ce cadre ont été atteints. Néanmoins, leurs indicateurs continuent d’être relevés. Ainsi la consommation de papier et la consommation d’électricité sont l’objet d’un suivi régulier.

En 2009, SPAQuE a planifié deux nouveaux objectifs :

  • Augmenter l’utilisation de biocarburant (colza) pour les véhicules de l’entreprise. En 2008, le colza représentait 20 % de la totalité des carburants consommés par les véhicules de l’entreprise.
  • Réduire la production de CO2 en tenant compte des économies de gaz à effet de serre générés par les activités de l’entreprise.

Les activités concernées par cet objectif sont, actuellement, la cogénération (production de chaleur et d’électricité au départ du biogaz) sur les sites d’Anton et des Isnes, les torchères (combustion du biogaz) des sites d’Hensies et de Fontilloi et l’utilisation de colza comme carburant.

D’autres projets devraient voir le jour dans les prochaines années et, donc, diminuer encore la production de gaz à effet de serre. Il s’agit de d’unités de production photovoltaïques et hydroélectriques.

Pour tout renseignement complémentaire :
Jean-Frédérick Deliège

Service de la communication externe et des relations avec la presse.
0494/57.94.18