Retour

Charleroi : l’étude des faisabilités techniques du site « Rivage » a été réalisée

Ht1515 003 2016.02.25 60
Investigations
Hainaut

En 2017, SPAQuE a réalisé l’étude des faisabilités techniques d’assainissement du site « Rivage », localisé à Roux, sur le territoire de la Ville de Charleroi.

Dans le cadre du Plan Marshall 2.Vert, SPAQuE a entrepris une étude des faisabilités techniques du site « Rivage » à Roux (Charleroi). Ce site de 13,54 hectares, propriété de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques (DGO2) du Service public de Wallonie (SPW), est situé le long du canal du Centre reliant Charleroi à Bruxelles, à proximité immédiate de l’autoroute E42.

Pour rappel, des investigations des caractérisations ainsi qu’une étude de volumétrie ont été réalisées en 2016. Celles-ci ont permis de mettre en évidence la présence dans les sols de contaminations en métaux lourds, hydrocarbures cycliques et hydrocarbures pétroliers, rendant le site incompatible avec son projet d’aménagement futur, à savoir l’extension du zoning artisanal de Roux.

L’étude des faisabilités techniques a permis la réalisation d’un projet d’assainissement. Les travaux de réhabilitation devraient débuter au cours de l’année 2018.

Bref historique

De 1877 à 1970, le site « Rivage » a accueilli les activités des Charbonnages du Centre de Jumet : une fabrique d’agglomérés de houille, un triage-lavoir et des bassins à schlamms. L’ensemble du charbon amené sur le site provenait des charbonnages Saint-Quentin et Saint-Louis. Grâce à la construction du canal du Centre, les produits charbonniers étaient exportés vers toute l’Europe.

Dans les années 1970, la quasi-totalité des bâtiments est déconstruite.

En 1980, le site est racheté par la DGO2 du SPW et géré par le Port autonome de Charleroi (PAC).

En 2010, une société de récupération et de reconditionnement de palettes s’est installée sur une partie du site.