Retour

Binche : volumétries des zones polluées sur le site « Charbonnage Sainte-Barbe » de Ressaix

Non classifié(e)

Les parcelles, dont la Ville de Binche est propriétaire, situées sur le « Charbonnage Sainte-Barbe » de Ressaix ont fait l’objet d’investigations des volumétries en 2010 et 2011. Ces investigations ont consisté en la réalisation de 166 forages, de 13 forages équipés en piézomètres, ainsi que de 28 tranchées ou fouilles de prospection. Voici, synthétiquement, les résultats de ces investigations.

Entre la fin du XIXème siècle et la première moitié du XXème siècle, la zone d’investigations, d’une superficie de 16,74 hectares a été le siège des activités d’un important charbonnage comportant entre autres les unités suivantes : triage-lavoir, fabrique d’aggloméré, cokerie, usine à sous-produits, fabrique d’ammoniaque et usine à gaz. En 1966, les installations du charbonnage ont été démantelées. Entre 1986 et 1993, le terril (11,44 hectares) a été intensément exploité. Au cours de cette activité, des bassins à schlamms ont été installés au pied du terril.

Les investigations ont permis de définir 20 taches de pollution : 4 taches de pollution homogène concernant les remblais et 16 taches de pollution ponctuelle. Les principaux polluants rencontrés sont les HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), les huiles minérales, les BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène, xylène) et les métaux lourds.

La principale nappe d’eau souterraine rencontrée au droit du site est la nappe des craies du Crétacé. Cette dernière est touchée par les pollutions rencontrées dans le sol.

Vu les pollutions rencontrées dans le sol dans l’eau souterraine, il a été décidé d’entreprendre une étude des faisabilités économique, technique et urbanisatique et de réaliser une étude hydrogéologique.